Une immense bénédiction

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

Après avoir travaillé pendant dix ans dans la même société, Antonio a décidé qu’il était temps de changer. Il était arrivé à Johannesburg comme réfugié pendant la guerre civile qui sévissait dans son pays d’origine. il se rendait compte qu’il était désavantagé en tant qu’étranger,en Afrique du Sud et il lui était devenu difficile de subvenir aux besoins de sa femme et de leurs trois enfants. Il s’inquiétait souvent de ne pas avoir assez d’argent pour la nourriture et le transport.

Il dit : « Je pouvais à peine subvenir à mes propres dépenses. Ma façon de vivre n’était pas bonne du tout. »

Depuis des années, il rêvait de créer sa propre entreprise, mais ses doutes et ses inhibitions personnelles l’empêchaient empêché de mettre son idée à exécution. Cependant, après avoir assisté à un stage de création d’entreprise organisé par le spécialiste de l’emploi de sa paroisse, tout a changé. Ce stage, spécialement destiné aux personnes cherchant à créer leur entreprise, a incité Antonio à mettre son idée en application.

Il dit : « Une des choses que le stage m’a apprises c’est qu’il faut poursuivre son idée, faire ce que l’on a à l’esprit et ce pour quoi l’on prie. »

Lors du stage, il a aussi reçu une formation sur la façon de présenter son projet en écrivant et en parlant, de manière professionnelle, à des chefs d’entreprise. Le spécialiste de l’emploi a continué à le suivre pour veiller à ce qu’il applique les étapes nécessaires pour atteindre son objectif.

Il dit : « Je n’ai jamais allé dans une école de commerce, mais le stage de création d’entreprise m’a donné une formation. Après y avoir participé, j’étais prêt. »

L’entreprise pour laquelle Antonio travaillait vendait des sacs provenant de Chine. Parfois cependant, l’approvisionnement était si faible qu’il n’y avait aucun sac à vendre. Il a vu un besoin urgent. Parce qu’il excellait en couture et qu’il avait étudié le stylisme, il savait qu’il pouvait créer une société pouvant fournir les sacs dont son entreprise avait besoin. Il a écrit une lettre à son entreprise, lui expliquant son idée et il a jeûné et prié pour qu’elle l’accepte.

Il a donné la lettre à son directeur qui l’a transmise aux divers échelons de la hiérarchie. Finalement, il a été convoqué à une réunion spéciale pour présenter son idée aux propriétaires de l’entreprise.

Il explique : « Le stage m’a donné le courage de faire face et de parler à des personnes influentes comme des PDG et des directeurs. On n’a pas à avoir peur. Il faut juste présenter son idée et observer ce qui se passe ! »

Après bien des réunions et des processus de prises de décisions, l’entreprise a donné à Antonio trois mois pour lancer son projet. S’il réussissait, elle lui donnerait un contrat.

Il dit : « Le premier mois a été un peu effrayant. Mais à nouveau, parce que j’étais préparé, j’étais maintenant prêt. Je n’avais aucun doute et je savais que cela marcherait. »

Après qu’Antonio a prouvé qu’il savait gérer son entreprise, la société a accepté qu’il soit son fournisseur permanent. Deux ans plus tard, il fournit « tout ce qui peut être cousu » et aide la société à accroître énormément ses profits. Il accroît le nombre de ses clients et son entreprise continue à se développer. Il a maintenant cinq employés et six machines à coudre pour répondre à la charge de travail.

Depuis la création de son entreprise, son mode de vie a énormément changé. Il a assez d’argent pour payer ses factures et il projette d’acheter une maison. Il a aussi la liberté de d'établir son emploi du temps, ce qui lui donne plus de temps à passer avec sa famille. Devant son succès, il projette de développer son entreprise en ouvrant un bureau à Johannesburg et de lancer sa propre marque.

Il dit : « Le stage de création d’entreprise m’a donné entière satisfaction. Je sais que c’est parce que j’ai fait confiance au Seigneur que tout cela est arrivé. C’est une bénédiction, une immense bénédiction. »

Commentaires

Était-ce utile ?