Des anges de l’emploi

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

Frère Roth rencontra Karl au centre d’aide à l’emploi de Centerville (Utah, États-Unis) peu de temps après que le travail de Karl en tant que chef de chantier eut pris fin. Karl avait travaillé dans le bâtiment pendant toute sa carrière professionnelle et il avait beaucoup d’expérience. En tant que père, il se faisait beaucoup de souci concernant la situation financière de sa famille.

Frère Roth, missionnaire au centre d’aide à l’emploi, originaire de l’Utah, a reçu pour tâche d’aider Karl à rechercher un travail. Pendant que Karl était occupé à travailler en réseau, à rechercher des pistes d’emploi, et à envoyer des CV, frère Roth faisait également la même chose mais au profit de Karl.

Au cours de ses recherches, frère Roth a trouvé plusieurs pistes d’emploi qui semblaient correspondre aux intérêts et aux compétences de Karl. Une des pistes d’emploi, un poste de chef de chantier pour une entreprise de construction de bureaux, est venue d’une entreprise avec laquelle le centre d’aide à l’emploi avait travaillé en réseau. Frère Roth a parcouru les qualifications requises et il a eu le sentiment que Karl serait un candidat idéal.

Quand il a lu la description du poste, il a pensé : « Ce poste lui va comme un gant. Il faut juste qu’il y aille et qu’il l’obtienne. »

Après que frère Roth eut parlé du poste à Karl, ils élaborèrent une stratégie pour que Karl l’obtienne en envoyant un CV spécifique à cette entreprise. Karl a retravaillé son CV et l’a rapporté à frère Roth le lendemain matin.

Ils l’ont envoyé et ils s’attendaient à ce que l’entreprise contacte rapidement Karl pour un entretien.

Karl raconte : « Nous avons envoyé mon CV mais nous n’avons pas eu de réponse. J’ai pensé qu’il s’était perdu et que cette possibilité de travail avait fini aux oubliettes. »

Karl et frère Roth ont vu que l’entreprise avait supprimé l’annonce du poste. Comme le centre d’aide à l’emploi travaillait en réseau avec l’entreprise, frère Roth l’a appelée pour assurer le suivi de la candidature de Karl et savoir si le poste avait été pourvu.

À sa surprise et à celle de Karl, le poste était toujours disponible et l’entreprise était très intéressée par Karl mais ne l’avait pas encore contacté.

Peu de temps après, l’entreprise a appelé Karl pour un entretien. Karl a eu le sentiment que l’entretien s’était bien passé. Il a attendu que l’entreprise l’appelle pour un deuxième entretien, mais elle ne l’a pas fait. Frère Roth a décidé d’appeler de nouveau l’entreprise et il a découvert qu’elle envisageait toujours la candidature de Karl pour le poste. Peu de temps après, l’entreprise a contacté Karl et lui a proposé un travail.

Après que Karl eut obtenu le poste, l’entreprise lui a dit combien elle avait été impressionnée par le fait que frère Roth les avait amicalement encouragés à conserver la candidature de Karl.

Karl dit : « J’ai tellement apprécié frère Roth !. Et il y a d’autres personnes là-bas qui font comme lui. Cela vous donne vraiment conscience de votre valeur, parce que, je dois l’avouer, quand on recherche un travail et qu’on ne trouve rien, c’est très décourageant. Ces gens sont comme des anges. »

Commentaires

Était-ce utile ?