Principes fondamentaux du microcrédit

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

Le microcrédit accorde des prêts à des personnes gérant de très petites entreprises, appelées microentreprises. De nombreuses personnes n’atteignent pas leur plein potentiel de revenus pour la seule raison qu’elles n’ont pas accès à un crédit. Le microcrédit vise à permettre à des gens qui n’en auraient pas la possibilité autrement de disposer d’un capital financier.

Principes fondamentaux du microcrédit

Les prêts du microcrédit sont conçus pour les personnes qui ne peuvent bénéficier d’un prêt des institutions financières traditionnelles. Les conditions de prêt sont conçues pour aider les personnes qui n’ont besoin que d’un petit capital pour faire fonctionner leur microentreprise.

Souvent, le microcrédit est organisé autour de « groupes de solidarité » ou de « banques de village ». Ces groupes sont composés de personnes d’une communauté qui veulent bénéficier de prêts de microcrédit. Le but de ces groupes est de créer un sentiment de communauté, de fournir un réseau de soutien et de discussion, et de garantir les prêts les uns des autres. Comme les prêts de microcrédit ne nécessitent pas de garant, les membres du groupe garantissent leurs prêts réciproquement. Si une personne est en défaut de remboursement d’un prêt, les membres du groupe le remboursent. En règle générale, tous les membres du groupe de solidarité ou de la banque de village doivent avoir remboursé leur prêt initial avant que quiconque dans le groupe puisse obtenir un autre prêt.

Certains organismes proposant des microcrédits offrent aussi d’autres services financiers, par exemple des plans d’épargne, des polices d’assurance et des cours de formation à la gestion d’entreprise. Comme les prêts de microcrédit, ces services sont conçus pour aider les microentrepreneurs à développer leurs affaires et les rendre florissantes.

Historique et impact

L’invention du microcrédit est généralement attribuée à Muhammad Yunus, professeur d’économie originaire du Bangladesh. En 1976, Yunus s’est rendu dans un village local, cherchant des solutions de fond à la pauvreté. Il a rencontré une femme dénommée Sufyia qui fabriquait et vendait des chaises pour subvenir aux besoins de sa famille. Pour acheter les matériaux, elle avait recours à des prêts à taux d’intérêt élevé offerts par des prêteurs locaux. Les conditions de ses prêts étaient telles qu’il lui était impossible d’améliorer sa situation. Constatant que Sufyia n’était pas la seule dans cette situation, Yunus a prêté huit cent cinquante-six takas, à peu près vingt-sept dollars américains, à quarante-deux microentrepreneurs. Non seulement les bénéficiaires des prêts les ont remboursés rapidement, mais ils ont pu gagner davantage et développer leur entreprise. Commentant cette première expérience, Yunus a déclaré : « Si je pouvais faire le bonheur d’autant de gens avec une si petite somme d’argent, pourquoi ne pas faire plus ? »

Et c’est ce qu’il a fait, lançant ainsi la révolution du microcrédit à l’échelle internationale. En 1983, Yunus a fondé la Grameen Bank, dans le but d’offrir des microcrédits sur une plus grande échelle. Aujourd’hui, la Grameen Bank dessert plus de deux millions d’emprunteurs dans plus de quatre-vingt mille villages. En 2006, l’impressionnant impact mondial du microcrédit a valu à Yunus et à la Grameen Bank le prix Nobel de la paix.

Parlant du travail de Yunus sur le microcrédit, M. Russell Ballard a dit : « J’ai la conviction que Muhammad Yunus a été guidé par l’Esprit quand il a organisé une banque d’un genre très particulier au Bangladesh, événement dont certains ont dit qu’il avait ouvert la voie à la microfinance. Il est clair que l’Esprit du Seigneur a guidé cette noble initiative » (« Becoming Self-Reliant, Spiritually and Physically », Ensign, mars 2009, p. 53).

Impact

Depuis l’invention du microcrédit, des milliers d’organismes de microcrédit ont vu le jour dans le monde entier. En 2007, plus de cent millions des familles les plus pauvres ont eu accès au microcrédit. À mesure que le microcrédit se développe dans le monde entier, il apparaît comme un dispositif puissant pour aider les gens à « se frayer un chemin pour sortir de la pauvreté avec dignité. »

Gordon B. Hinckley, ancien président de l’Église, a parlé du caractère prometteur du microcrédit. Il a dit que de tels prêts « peuvent littéralement transformer l’avenir de [leurs bénéficiaires]. Quand ces crédits leur sont accordés, ces gens deviennent des entrepreneurs, fiers de ce qu’ils font et se sortant de la captivité qui a entravé leurs ancêtres pendant des générations. D’une boulangerie au Ghana à une entreprise de travail du bois au Honduras, nous permettons à des gens d’apprendre des savoir-faire qu’ils n’avaient jamais rêvé d’acquérir et d’élever leur niveau de vie à une hauteur qu’ils avaient peu d’espoir d’atteindre auparavant. » (« President Hinckley Speaks to Press, Legislators, Diplomats », Ensign, juin 2000, p. 72).

Obtenir un microcrédit

Le microcrédit est accessible dans de nombreux pays du monde. Pour les personnes cherchant à obtenir un revenu grâce à une micro-entreprise, un microcrédit ou d’autres services de micro-finance peuvent offrir des possibilités de croissance et de réussite. Si vous souhaitez bénéficier d’un microcrédit, cherchez au sein de votre collectivité des organismes de bonne réputation offrant des services de microcrédit. Avant de vous engager dans des interactions financières avec un quelconque prêteur, veillez à évaluer l’institution en comparant ses services et ses taux à ceux d’autres institutions et en parlant à des gens qui ont déjà traité avec cet organisme.

Commentaires

Était-ce utile ?