Construire un business plan

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

Toutes les stratégies de planification mentionnées dans cet article sont tirées du Stage de création d’entreprise proposé par les centres d’aide à l’emploi SDJ.

Plan d’affaires

Chaque entrepreneur a besoin d’un moyen pour organiser et présenter des informations expliquant comment il prévoit d’établir, de faire croître et de gérer son entreprise. Le plan d’affaires est l’outil parfait pour cela. Quand il est bien construit, un plan retient l’attention des investisseurs et clients potentiels, les incitant à soutenir le projet. Quand il est perçu de cette façon, un plan d’affaires devient la fondation de toute entreprise performante.

Il peut être élaboré en prenant appui sur quatre pierres angulaires essentielles :

  • Idée d’entreprise
  • Étude de marché
  • Stratégie marketing
  • Analyse financière

Idée d’entreprise

La section Idée d’entreprise présente la vision de l’entreprise et donne une idée concise de la façon dont cette vision sera réalisée. Une idée élémentaire peut être développée en un plan en intégrant trois éléments-clés :

  • Présentation de l’entreprise : Une description simple de l’entreprise, la demande de son produit ou service, sa cible prévisionnelle et ses avantages face à ses concurrents. Cette présentation doit pouvoir être faite en trente secondes.
  • Clés de la réussite – Une série de phrases concises décrivant la valeur que l’entreprise promet d’apporter à ses clients potentiels.
  • Présentation de la direction et du personnel – Phrases concises soulignant les points forts des personnes qui participeront à la gestion de l’entreprise.

Étude de marché

Avant d’accepter les risques liés à la création d’une entreprise, il est important que les entrepreneurs connaissent l’état général du marché et sachent où la nouvelle entreprise va se positionner dans son domaine d’activité, et qui seront ses clients et ses concurrents.

Ces informations peuvent être obtenues de différentes sources :

  • Les chambres de commerce locales
  • Les contacts de réseaux
  • Les informations accessibles en ligne
  • Les universités
  • Les entreprises concurrentes

Stratégie marketing

Une fois les informations sur le marché et le domaine d’activité obtenues, et les profils des clients et des concurrents définis, vient l’élaboration de la stratégie marketing. Une bonne stratégie doit comporter les quatre P suivants :

  • Quel produit ou service l’entreprise a-t-elle à offrir ?
  • Quels prix seront pratiqués ?
  • Quel sera le lieu d’implantation (lieu de votre entreprise ?
  • Qu’est-ce qui sera fait pour assurer la promotion de l’entreprise ?

La stratégie marketing consiste à définir un bon équilibre entre ces quatre éléments. Si l’entreprise promet d’être plus florissante dans une zone à circulation dense, le lieu d’implantation aura une plus grande importance. Si la concurrence est importante, il peut être utile de mettre l’accent sur la publicité et la définition des prix.

Analyse financière

C’est dans cette section du plan d’affaires que figurent les chiffres précis et les coûts de l’entreprise. Si une entreprise vend une grande quantité de produits mais continue de perdre de l’argent sur le long terme, elle fera faillite. En fonction des informations obtenues précédemment, l’entrepreneur peut fournir une estimation relativement exacte des coûts de l’entreprise et de ce qui aura un impact sur eux. Les points suivants seront aussi utiles :

  • Coûts de démarrage : toutes les entreprises ont besoin d’un capital de départ (de l’argent investi dans l’entreprise) pour financer les coûts initiaux. Il s’agit des postes de dépenses effectuées une fois pour toutes.
  • Dépenses mensuelles : coûts récurrents, par exemple le stock, les frais de fonctionnement et les frais d’assurance. Dans cette section figure aussi l’analyse du seuil de rentabilité (ce que l’entreprise doit produire pour couvrir les coûts et réaliser un bénéfice). Ces chiffres peuvent aider à définir les coûts de démarrage et les options de financement.
  • Options de financement : sources possibles de constitution du capital nécessaire au démarrage d’une entreprise.
  • Ventes prévisionnelles : estimation de la quantité de produits que l’entreprise devra vendre pour couvrir ses dépenses, et de ce qui peut raisonnablement être vendu compte tenu de l’étude de marché réalisée précédemment.

Commentaires

Était-ce utile ?