Assurer le suivi après un entretien

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

Vers la fin d’un entretien, votre interlocuteur vous demandera habituellement si vous avez des questions. Saisissez alors l’occasion de lui demander quand l’entreprise pense prendre une décision d’embauche. Demandez-lui si vous pouvez reprendre contact dans quelques jours pour assurer un suivi. N’oubliez pas : Si vous dites que vous allez assurer un suivi, faites-le.

Assurer un suivi améliore vos chances d’être embauché. De nombreuses entreprises mesurent l’intérêt d’un demandeur pour le poste, en fonction de ce qu’il fait pour assurer le suivi après l’entretien. Rappelez-vous que chaque interaction avec un employeur est un entretien, qu’il soit formel ou pas.

Avant la fin de l’entretien, veillez à avoir les coordonnées des personnes qui y ont participé. Vérifiez l’orthographe de leurs noms et titres. La meilleure façon de le faire est de leur demander leur carte de visite professionnelle. Vous pouvez aussi demander à la réception ou au secrétariat. Bien que la secrétaire ou le réceptionniste n’ait peut-être pas été présent à l’entretien, laissez-leur une impression positive.

Votre genre de suivi dépendra des circonstances. Ce peut être par téléphone, par lettre ou en personne. Quelle que soit la méthode, veillez à :

  • Manifester à nouveau votre intérêt pour le poste.
  • Faire allusion aux choses dont vous avez parlé dans votre entretien.
  • Insister, en termes concis et forts, sur la façon dont vos compétences aideront la société.
  • Résoudre tout problème.
  • Remercier la personne de vous avoir consacré du temps.
  • Ne pas faire pression pour qu’elle vous embauche.

Cartes de remerciements

Une manière d’assurer le suivi avec l’entreprise consiste à envoyer des notes de remerciements. Dans l’esprit de l’employeur, cela ne renforce pas seulement votre intérêt pour le poste, mais montre aussi votre reconnaissance à son égard pour avoir considéré votre candidature.

Joseph B. Wirthlin, du Collège des douze apôtres a dit : « La reconnaissance est le signe d’une âme noble et d’une personnalité raffinée. Nous aimons fréquenter les personnes qui sont reconnaissantes. Elles tendent à tout égayer autour d’elles. Elles font en sorte que les autres aient une meilleure opinion d’eux-mêmes. Elles ont tendance à être plus humbles, plus joyeuses, plus sympathiques » (« Living in Thanksgiving Daily », BYU Devotional, 31 octobre 2000).

Envoyer une note de remerciements après un entretien est un bon protocole d’affaires. Certains employeurs espèrent même en recevoir une. Étonnamment, seulement un petit nombre de postulants en envoient. Peut-être est-ce pour cela que de nombreux employeurs embauchent les personnes qui leur envoient des cartes ou des lettres de remerciement.

Même si vous n’êtes pas certain que le poste vous intéresse, veillez à envoyer une note de remerciement en guise de suivi. Laisser une bonne impression aux personnes avec qui vous avez un entretien crée des possibilités de réseautage et d’autres perspectives d’emploi.

Quand vous écrivez vos notes de remerciement, utilisez les coordonnées que vous avez recueillies pendant l’entretien. Envoyez une carte individuelle à chaque interlocuteur.

Les circonstances de l’entretien dicteront la forme de vos notes de remerciement. Veillez à ce que l’entreprise reçoive votre lettre avant de prendre sa décision d’embauche. Si vous savez que l’employeur prendra une décision d’embauche avant qu’une lettre puisse arriver par la poste, envoyez-la par courriel. Si vous avez plusieurs jours, envoyez-la par la poste. De toute façon, envoyez des notes de remerciement dans les vingt-quatre heures après un entretien.

Si vous envoyez la lettre par la poste, envoyez-la manuscrite ou dactylographiée. Les lettres manuscrites peuvent sembler plus personnelles et attentionnées que celles dactylographiées. Si vous décidez d’envoyer une lettre manuscrite, veillez à ce qu’elle soit lisible. Si vous en envoyez une dactylographiée, n’oubliez pas de la signer.

Quelle que soit la solution choisie, soyez bref et veillez à ce qu’il n’y ait pas d’erreur.

Exemple de lettre de remerciement :

14 juin 2014

Chère Madame Jones,

 

Merci du temps que vous m’avez consacré pour discuter du poste d’assistant technique de la société ABC. J’apprécie aussi que vous ayez pris le temps de me parler des besoins et des succès de l’entreprise. Ce serait passionnant d’utiliser mes compétences et mon expérience pour répondre à vos besoins et contribuer à vos réussites.

La possibilité d’aider la compagnie à promouvoir ses communications internes au moyen de la technologie m’intéresse beaucoup. Mon expérience dans le domaine des communications organisationnelles et l’utilisation des nouveaux médias pour faciliter la communication d’informations et de connaissances semblent intéressantes. Comme je l’ai mentionné, mon projet le plus récent a été de contribuer à la création d’une base de données interne. J’ai pu respecter le calendrier et le budget du projet et cette base de données a augmenté la productivité des travailleurs en diminuant le nombre d’appels au support technique.

J’aimerais beaucoup que nous voyions ensemble de quelle façon mes compétences et mon expérience peuvent être bénéfiques à votre entreprise et je voudrais communiquer avec vous jeudi pour que nous puissions discuter de la possibilité de devenir votre assistant technique.

 

Veuillez agréer, Madame, mes sentiments les meilleurs,

Nick Stevens

Suivi des références

En plus d’assurer un suivi avec l’employeur, vous devrez le faire avec vos références. Si vous avez communiqué des références précises à l’employeur potentiel, contactez-les et faites-leur savoir que vous avez eu un entretien et qu’ils recevront peut-être un appel de l’entreprise. Veillez à ce qu’ils soient prêts à mettre en relief les compétences et l’expérience que vous aimeriez qu’ils soulignent. Rappelez-vous de les remercier pour leur aide.

Persévérance et patience

Les employeurs peuvent passer plus longtemps qu’ils ne le pensent à prendre une décision d’embauche. Soyez patient et insistez avec courtoisie, mais évitez de trop importuner l’entreprise ou l’employeur. Faites un suivi avec l’employeur dans les deux semaines suivant votre dernière interaction pour vous informer sur le statut du poste. Continuez à établir de bons rapports et à souligner vos points forts à chaque fois. Faites à nouveau un suivi, si l’employeur vous demande de le faire.

Continuez à chercher des emplois.

Même si vous sentez que l’emploi pour lequel vous avez postulé vous convient parfaitement, continuez à chercher un emploi. Restez constamment impliqué dans toutes vos activités de recherche d’emploi.

Au cours de la conférence générale d’avril 2007, Joseph B. Wirthlin a dit : « Je vous exhorte à examiner votre vie. Déterminez où vous en êtes et ce que vous devez faire pour devenir le genre de personne que vous voulez être. Forgez-vous des buts inspirants, nobles et justes qui vont enflammer votre imagination et enthousiasmer votre cœur. Puis gardez les yeux fixés dessus. Œuvrez constamment pour les atteindre.

« ‘Si un homme avance avec confiance en direction de ses rêves’, a écrit Henry David Thoreau, ‘et s’engage à vivre la vie qu’il avait imaginée, il parviendra à un succès inattendu’ » (« Life’s Lessons Learned », Ensign, mai 2007, p. 45).

 

Commentaires

Était-ce utile ?