Vous retournez sur le marché du travail ?

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

Vous pouvez retourner dans le monde du travail pour plusieurs raisons : vous assumez soudainement le rôle de gagne-pain, vous perdez vos fonds de retraite, vous rentrez de mission, vous vous remettez d’une maladie ou d’une blessure, vous venez de passer du temps à prendre soin d’un membre de votre famille malade, vous avez besoin d’un revenu supplémentaire, vous venez de surmonter une dépendance à la drogue ou à l’alcool, vous vous retrouvez seul(e) au foyer, vous venez de sortir de prison, ou vous venez de vous remettre d’un licenciement ou d’un renvoi.

Quelle que soit la raison, le marché du travail peut vous utiliser, vous, vos compétences et vos talents. Vous pouvez présenter un intérêt pour de nombreuses entreprises.

Que vous ayez été éloigné(e) du monde du travail depuis trente jours ou trente ans, vous pouvez appliquer les principes de la recherche d’emploi à votre cas et réussir à trouver un emploi. Les services d’aide à l’emploi et les services d’aide à l’autonomie enseignent ces principes de recherche d’emploi au cours d’un stage intitulé Stage de recherche d’emploi. Le stage peut vous aider à prendre confiance, à créer un groupe de soutien et vous guider dans le processus qui consiste à trouver un emploi.

Le début d’une recherche d’emploi peut sembler insurmontable, décourageant et même déprimant. Pour vous aider, les services d’aide à l’emploi ont rassemblé des ressources et des astuces pour vous guider dans le processus. Voici quelques soucis habituels et des suggestions pour les personnes qui retournent sur le marché du travail.

 
Comment puis-je prendre soin de mes enfants et gagner ma vie?

Vous pouvez élever seul(e) des enfants, avoir perdu votre conjoint, être en instance de divorce, ou retourner sur le marché du travail pour participer aux finances familiales. Il peut être épuisant de prendre soin de vos enfants et de payer les factures, mais notre Père céleste peut vous aider à assumer vos responsabilités.

Avant de rechercher du travail, déterminez les besoins émotionnels, physiques, intellectuels et spirituels de votre famille. Consultez le Seigneur dans vos circonstances particulières. Souvenez-vous de consulter le Seigneur lors de votre recherche d’emploi.

Participer au stage de recherche d’emploi. Dans le cadre de ce stage, faites un plan pour vous organiser, et ayez aussi quelques plans de rechange au cas où vos enfants ne pourraient pas aller à l’école pour cause de maladie et devraient rester à la maison. Prévoyez d'avance les cas d'urgences et aussi le moyen d'accompagner vos enfants à l'école et de les récupérer le soir. Le stage vous aidera à trouver vos ressources et à faire ces plans.

Dites à tout le monde que vous êtes à la recherche d’un travail. Travaillez en réseau avec des parents qui travaillent et qui se trouvent dans des circonstances semblables. Créez-vous un groupe de soutien et trouvez un mentor.

Soyez raisonnable en ce qui concerne la quantité de travail que vous pouvez assumer. Si vous vous demandez comment vous assumerez votre nouvelle charge de travail, vous pourriez envisager de travailler d’abord comme bénévole ou à mi-temps avant de travailler à plein temps. Vous pouvez ainsi préparer votre corps aux exigences physiques et émotionnelles d’un travail, tout en prenant soin de vos enfants. Vous pourriez envisager de demander conseil à votre évêque, à votre dirigeante de la Société de Secours ou à votre dirigeant de collège pour obtenir de l’aide ou des directives sur la manière d’assumer vos responsabilités.

Dès que vous obtenez un travail, faites un emploi du temps avec vos enfants pour qu’ils se sentent soutenus et soient rassurés quant à la stabilité de leur foyer.

  • Parler à vos enfants de vos plans et de vos plans de rechange.
  • Continuez de passer du temps individuellement avec chacun de vos enfants.
  • Faites vos prières familiales.
  • Prenez le temps de faire votre soirée familiale.
  • Mangez au moins un repas par jour avec vos enfants.

 

Je ne suis pas assez compétent(e) ou le monde du travail a changé.

Après avoir été absent du monde du travail, vous pouvez avoir l’impression que vos compétences se sont affaiblies ou que vous avez besoin d’apprendre de nouvelles choses. S’il vous semble nécessaire d’améliorer vos compétences ou d’en acquérir de nouvelles, le stage de recherche d’emploi peut vous aider à reconnaître les compétences et les talents que vous avez et qui sont recherchés sur le marché du travail. Le stage peut également vous aider à vous fixer des objectifs et à planifier concrètement comment vous ferez des études ou obtiendrez une formation si nécessaire.

Regardez ce que vous avez. Même si vous n’avez jamais fait partie du marché du travail, vous avez néanmoins des compétences et des capacités recherchées. Pendant la période où vous n’avez pas travaillé, vous vous êtes amélioré(e) d’autres façons (par exemple dans la gestion du temps ou dans la résolution de problèmes). Beaucoup de ces compétences sont transférables. Pensez aux compétences, aux talents et aux capacités que vous avez acquis ou améliorés pendant votre absence du marché du travail. Réfléchissez à la façon dont ces choses vous ont aidé(e)s dans vos accomplissements. Pensez à la façon dont ces compétences pourraient vous aider dans votre nouveau travail. Soyez fiers de vos compétences et de vos talents.

Améliorez vos compétences et vos talents. Si vous avez besoin de rafraîchir vos compétences ou d’en acquérir de nouvelles, vous pourriez envisager de suivre une formation ou des cours, ou de faire du bénévolat dans l’entreprise. Le fait d’améliorer vos compétences ne signifie pas nécessairement retourner à l’école. Évaluez votre niveau de compétence actuel et celui que vous aimeriez avoir. Les services d’aide à l’emploi ou les services d’aide à l’autonomie peuvent vous aider à déterminer les ressources de votre paroisse et de votre collectivité qui peuvent vous aider à amener vos compétences au niveau que vous souhaitez.

Qui va m’embaucher avec mes mauvais antécédents professionnels ?

Peut-être y-a-t-il eu de grands écarts entre vos emplois, vous avez changé fréquemment d’emploi , vous avez eu des problèmes d’absentéisme, fait de la prison, quitté votre emploi précédent dans de mauvaises conditions, ou eu des problèmes de toxicomanie. De nombreuses choses peuvent affecter négativement vos antécédents professionnels, mais elles ne doivent pas vous empêcher de trouver un travail. Rencontrez un membre du personnel ou un conseiller en emploi des services d’aide à l’emploi. Préparez une courte déclaration qui explique votre situation à un employeur potentiel. Soyez honnête mais essayez de créer une déclaration qui laisse une bonne impression à un employeur potentiel.

Si vous essayez encore de résoudre des problèmes qui assombrissent vos antécédents professionnels, pensez aux ressources qui peuvent vous aider. Le stage de recherche d’emploi peut vous aider à déterminer les ressources de votre paroisse et de votre collectivité. Le stage peut aussi vous aider à faire des plans et des plans de rechange qui vous permettront de surmonter vos difficultés.

Demandez à toutes les personnes que vous rencontrez si elles connaissent une possibilité de travail ou quelqu’un qui pourrait vous aider dans votre recherche d’emploi. Parlez de ce que vous recherchez en terme d’emploi et de vos atouts. Parlez de vos expériences de réseautage avec votre mentor ou avec un membre du personnel des services d’aide à l’emploi ou des services d’aide à l’autonomie.

Les employeurs potentiels vont penser que je suis trop âgé(e)

Pensez aux raisons pour lesquelles vous retournez sur le marché du travail. Avez-vous du temps libre ? Vous retrouvez-vous seul(e) chez vous ? Avez-vous perdu votre fonds de pension ? Ou avez-vous besoin de revenus supplémentaires ?

Évaluez vos capacités et vos contraintes. Déterminez de manière réaliste les conditions de travail qui vous permettraient de réussir. Pensez à la façon dont, dans ces conditions, vos capacités, vos compétences, vos talents et votre expérience peuvent vous aider à réussir dans un environnement professionnel. Cherchez un travail qui vous permette d’utiliser vos atouts. Quand vous rencontrez des employeurs potentiels, mettez ces atouts en valeur.

De nombreux pays ont des lois qui vous protègent d’une discrimination fondée sur l’âge. Ayez connaissance des lois de votre région. Même si des lois sont en place, les employeurs peuvent toujours trouver des moyens d’éviter d’employer des personnes plus âgées. Avant de passer des entretiens, parlez à votre conseiller en emploi, à votre spécialiste de l’emploi de paroisse, ou à un membre du personnel des services d’aide à l’emploi de la façon dont vous pouvez répondre aux attentes d’employeurs potentiels. Planifiez la manière dont vous répondrez aux attentes d’un employeur potentiel s’il pense que vous pourriez ne pas comprendre la technologie, ou que vous êtes surqualifié, ou que vous pourriez ne pas vous entendre avec un superviseur ou un patron plus jeune que vous.

Gardez une attitude positive concernant votre âge et vos capacités. Bien que certains employeurs puissent penser que des personnes plus âgées ne soient pas des travailleurs efficaces, d’autres pensent le contraire..

J’ai une mauvaise santé.

Évaluez vos capacités et vos contraintes actuelles. Si vous envisagez de retourner travailler, soyez réalistes sur ce que vous pouvez faire. Déterminez vos capacités et vos contraintes. Si nécessaire, demandez à un médecin quelles sont les responsabilités que vous pouvez assumer en toute sécurité. Demandez à votre conseiller en emploi ou à un membre du personnel des services d’aide à l’emploi ou des services d’aide à l’autonomie comment vous pouvez aborder vos problèmes de santé avec un employeur.

Réévaluez vos responsabilités. Si vous retournez dans la même entreprise après une maladie ou une blessure, vous devrez peut-être réévaluer vos responsabilités professionnelles. Si vous êtes toujours en convalescence et n’êtes pas en mesure de reprendre toutes vos tâches lors de la reprise de votre travail, voyez avec votre employeur comment accroître vos responsabilités à mesure que votre santé s’améliore. Tenez votre employeur informé de vos progrès.

Trouvez un nouvel emploi. Si vous devez trouver un nouveau travail, pensez aux types de travail que vous pouvez faire et qui vous permettront d’utiliser les compétences et la formation que vous avez déjà.

Comment dois-je parler de ma mission à un employeur potentiel qui n’est pas membre de l’Église ?

Faire une mission peut être un bon moyen d’acquérir des talents de dirigeants, une bonne éthique de travail, le sens des relations humaines et des compétences de supervision. Si vous parlez de votre service missionnaire dans votre CV, assurez-vous que ce dont vous parlez s’applique à la description du poste. Expliquez votre service et votre expérience dans des termes compréhensibles par votre employeur potentiel. Vous pouvez mentionner votre fonction sous le titre de bénévole, missionnaire ou représentant à plein temps. Si vous décidez d’inclure votre mission dans votre CV, mettez-la sous la rubrique expérience ou expérience de bénévolat.

Commentaires

Était-ce utile ?