Nous avons du travail à faire ici

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

La première fois que j’ai été au chômage, j’ai quitté mon travail parce que je voulais déménager dans une nouvelle ville et commencer une nouvelle vie. Pendant que je me préparais à déménager, j’ai fait du bénévolat au centre d’aide à l’emploi et j’ai enseigné le Stage de recherche d’emploi.

Après avoir déménagé, j’ai rapidement trouvé un travail, et après avoir travaillé quelques temps, j’en ai trouvé un autre. Mais un peu plus d’un an après avoir déménagé, je me suis de nouveau retrouvé au chômage. Cette fois, ce n’était pas mon choix ; On m’avait renvoyé. Et parce que je n’avais pas travaillé dans cette entreprise assez longtemps, je n’ai pas eu droit aux allocations chômage.

Je ne savais pas quoi faire. En désespoir de cause, je suis retourné dans la ville où j’avais grandi, et j’ai essayé de décider comment aller de l’avant. Mais j’ai bientôt dû retourner et recommencer ma vie.

J’ai commencé par chercher un emploi, mais essentiellement en restant chez moi et en parcourant les sites Web de recherche d’emploi. J’ai déposé mon CV dans différents endroits, mais après environ deux mois, je ne voyais toujours aucun résultat.

Un jour alors que j’étais chez moi, je me suis souvenu de la dernière fois où j’avais été au chômage. Je me suis souvenir d’avoir fait du bénévolat au centre d’aide à l’emploi de Belém (Brésil). J’avais même apporté mon aide en tant que formateur dans le Stage de recherche d’emploi. Je me suis dit : « C’était une excellente expérience ! »

Soudain, j’ai pensé : « Alors qu’est-ce que je fais tout seul chez moi ? Je peux sortir et aider d’autres personnes ! »

Je suis sorti de chez moi ce jeudi et je suis allé au centre d’aide à l’emploi de São Paulo pour voir s’il y avait des occasions de servir. J’ai parlé au directeur et à son assistant et je leur ai dit que j’avais déjà fait du volontariat et je leur ai demandé si je pouvais de nouveau apporter mon aide. Ils m’ont reçu à bras ouverts et ont dit : « Il y beaucoup de travail à faire ici, et nous avons besoin de beaucoup d’aide ! » C’était formidable de les voir si enthousiastes envers mon désir de servir alors que je recherchais également du travail.

J’ai commencé à être bénévole au centre le lendemain. Le même jour, j’ai reçu des appels téléphoniques pour des entretiens. J’ai été surpris parce que je n’avais pas reçu un seul appel quand j’étais chez moi !

Ce jour-là, j’’ai pris rendez-vous pour trois entretiens la semaine suivante. La semaine qui a suivi, j’ai assisté au Stage de recherche d’emploi et je suis allé aux entretiens.

Ce qui est intéressant c’est que plus je servais, plus j’avais d’entretiens pour un travail. J’en ai eu tellement qu’il fallait que je choisisse ceux auxquels je voulais aller.

Après plusieurs jours de bénévolat, j’ai trouvé un travail proche de chez moi avec un bon salaire et pour faire quelque chose que j’aime. travailler avec les gens dans un rôle de dirigeant.

Je suis reconnaissant que le Seigneur m’ait aidé à avoir le désir de servir les personnes qui recherchent une meilleure éducation et un meilleur travail. Je crois en D&A 104:17 : « La terre est pleine, et il y assez, et même en réserve. »

Je sais qu’au centre d’aide à l’emploi on peut trouver tout ce dont on a besoin pour acquérir de la confiance en soi et pour réussir. Je suis reconnaissant de ces outils qui donnent aux membres sans emploi une meilleure vision de la vie. Je sais que lorsque nous faisons des efforts, le Seigneur ouvre des portes. Tout dépend de nos désirs et de ce que nous sommes disposés à faire pour autrui.

Commentaires

Était-ce utile ?