L’histoire de Karie : son passe-temps a contribué à son succès

Les services d'aide à l'emploi de l'Église (LDS Jobs ou Emplois SDJ) vous aideront à trouver un emploi rémunéré par le biais de formations et grâce à un réseau de contacts avec les entreprises locales.

Quand Karie et son mari ont atteint la fin de la cinquantaine, ils se sont rendu compte que s’ils envisageaient de prendre leur retraite, ils devraient changer certaines choses. Ils ont décidé que la meilleure option serait que Karie retourne travailler. Bien qu’elle ait rapidement trouvé un travail, elle a finalement été licenciée parce que l’entreprise ne pouvait pas se permettre de garder du personnel supplémentaire. Ceci s’est répété jusqu’à ce qu’elle finisse par se décourager et qu’elle doute de jamais pouvoir trouver un emploi de longue durée.

Dans l’intervalle, Karie a vu plusieurs des sœurs de la Société de Secours demander à tout le monde de leur signaler des offres d’emploi précises. Elles avaient assisté au stage de recherche d’emploi, où on les avait incitées à utiliser leur réseau de l’Église pour se renseigner sur des possibilités d’emplois. Karie a décidé que son tour était venu d’obtenir de l’aide et elle s’est inscrite au stage de recherche d’emploi.

Avant de suivre le cours, elle était certaine d’être un atout excellent pour une entreprise, mais elle n’était pas certaine de pouvoir en convaincre des employeurs potentiels. Ce qui a le plus aidé Karie a été la section simulation d’entrevue du cours. Même si cela l’a gênée, elle a dit : « Ça m’a donné beaucoup d’assurance, parce que je savais que je pouvais me présenter aux entretiens. » Les exercices lui ont permis de parler de ses antécédents professionnels de façon positive.

Après avoir assisté au stage de recherche d’emploi, Karie a décidé d’utiliser son réseau pour trouver un emploi. Elle a publié son profil Facebook, expliquant qu’elle cherchait un emploi et décrivant ce qu’elle voulait. Elle a demandé à toute personne qui entendrait parler d’un emploi de lui envoyer un message.

Ayant écrit pour un magazine de scrapbooking du Michigan, Karie disposait de beaucoup de contacts dans cette industrie. L’une des éditrices du magazine répondit à son profil en lui parlant d’une offre d’emploi dont elle avait entendu parler par une directrice du personnel.

Celle-ci était aussi propriétaire d’un magasin d’articles de scrapbooking. Bien que Karie ne l’ait jamais rencontrée formellement auparavant, elles étaient conscientes de leur existence mutuelle. Heureusement, Karie avait localement la réputation d’être une excellente démonstratrice de scrapbooking

Elle a posé sa candidature et a été convoquée pour un entretien. Pendant celui-ci, la personne responsable du recrutement a demandé quelle était son expérience de service à la clientèle. La directrice du personnel a garanti ses qualifications en raison de tous les commentaires positifs qu’elle avait entendus de la part du groupe de scrapbooking.

Quand la responsable du recrutement a exprimé ses soucis concernant les mises à pied de Karie, celle-ci a utilisé les compétences apprises au stage de recherche d’emploi pour lui répondre et confirmer qu’elle était une candidate stable pour le poste. Finalement, Karie a été engagée.

Après tous ses déboires précédents, Karie a trouvé un emploi en suivant les principes du réseautage. Et, bien qu’elle n’ait jamais anticipé que son passe-temps l’aiderait à trouver un emploi, il a fini par jouer un rôle crucial dans son succès.

Commentaires

Était-ce utile ?